Passer au contenu

La plateforme de métadonnées du PHRN facilite l’exploration des données liées pour les chercheuses et les chercheurs en Australie

Kate Miller, une femme blanche aux longs cheveux blonds. Le texte se lit comme suit : News Story PHRN Metadata Platform. Logo RRDS Canada en bas.
thumbnail

En réponse à la demande croissante de données couplées de la part de la communauté scientifique, des gouvernements et des responsables politiques, le Population Health Research Network (PHRN) (Réseau australien de recherche sur la santé des populations) a lancé sa Metadata Platform (plateforme de métadonnées). Il s’agit d’une plateforme centralisée destinée à aider la communauté scientifique à explorer les ensembles de données disponibles pour la recherche sur le couplage de données dans l’ensemble du pays. La plateforme facilite l’exploration et l’évaluation des ensembles de données couplées grâce à un catalogue de données en ligne et aux métadonnées qui l’accompagnent.

Créé par le gouvernement australien en 2009, le PHRN est une collaboration nationale d’unités de couplage de données, d’un laboratoire de données sécurisé et de services de recherche en ligne qui aident les scientifiques à accéder aux données démographiques couplées. Les unités de couplage de données du PHRN relient les informations existantes provenant de différentes collections de données, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la justice et de la famille, rassemblant ainsi des informations provenant de différentes sources et se rapportant à la même personne.

Les métadonnées sont un élément essentiel de l’écosystème de l’infrastructure de recherche ~ Dre Kate Miller

« Il existe une multitude de métadonnées disponibles, mais il peut être difficile d’y accéder et de les évaluer », a déclaré la Dre Kate Miller, coordinatrice de la science et des partenariats au PHRN. En effet, les métadonnées – informations qui définissent et décrivent le contenu, la qualité et l’état des données – sont conservées par de multiples dépositaires de données, ce qui les rend difficiles et longues à trouver. « Il était nécessaire de disposer d’une plateforme centralisée qui rassemble en un seul endroit toutes les collections de données disponibles pour les liens entre les différentes juridictions, maximisant ainsi la visibilité des actifs et encourageant la normalisation des métadonnées. » 

L’interconnexion entre les juridictions est particulièrement importante car les gouvernements fédéraux, étatiques et territoriaux détiennent des données différentes, a expliqué la Dre Miller. La population australienne étant très mobile, les gens ont souvent accès à des services relevant de différentes juridictions, a-t-elle expliqué, et le couplage des données permet aux chercheuses et aux chercheurs de relier les gens au-delà des frontières. « Les métadonnées sont un élément essentiel de l’écosystème de l’infrastructure de recherche », a déclaré la Dre Miller. La plateforme de métadonnées permet de trouver plus facilement des métadonnées sur les données régulièrement liées et de déterminer l’utilité de la collecte de données pour leur étude spécifique.

Cette plateforme de métadonnées est un projet en plusieurs phases basé sur les meilleures pratiques internationales, y compris un modèle développé par Health Data Research UK pour sa passerelle d’innovation. En collaboration avec un consultant, le PHRN a mené des entretiens avec des chercheuses et des chercheurs novices et expérimenté-e-s, ainsi qu’avec des dépositaires de données et des prestataires de services de données, afin de comprendre les points sensibles du processus actuel de couplage de données. Après un processus itératif de conception et de test, la plateforme de métadonnées a été lancée en septembre 2023. Aujourd’hui, les chercheuses et les chercheurs peuvent facilement rechercher tous les ensembles de données régulièrement liés à l’aide de mots-clés, naviguer par thème ou filtrer en fonction de caractéristiques spécifiques. Les métadonnées étant normalisées, il est désormais aisé de comparer et évaluer les données, ainsi que de trouver la documentation associée à chaque ensemble de données, y compris des liens vers des listes de variables, des dictionnaires de données, des déclarations sur la qualité des données et des publications basées sur les ensembles de données disponibles.

Selon la Dre Miller, l’un des principaux objectifs était de fournir une plateforme simple à maintenir à l’avenir. « Maintenant que la plateforme de métadonnées est opérationnelle, nous allons nous efforcer de veiller à ce que les collections de données soient complètes et à jour, tout en continuant à explorer de nouvelles possibilités d’améliorer la fonctionnalité et d’élargir les collections de données. »

Derniers articles

Pas de visuel significatif. Le texte se lit comme suit : Conseil consultatif public. Recrutement du membres du comité du CCP. Logo du Réseau canadien de recherche sur les données de santé au bas de la page.

Pas d'éléments visuels significatifs. Logos pour Health Data Nova Scotia, Atlantic Path, New Brunswick Institute for Research, Data and Training, et Health Data Research Network Canada.